CANAL SEINE NORD EUROPE

Nord-Pas-de Calais – Picardie, France | 2008 | Etude territoriale
Partager le projet

Une Assistance technique dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’architecture et du paysage

  • Maître d’ouvrage : VNF
  • Maître d’oeuvre : AREP Ville, Nord sud Paysage
  • Etude preliminaires à la consultation : janvier à juin 2008
Voies Navigables de France a engagé la réalisation d’un canal à grand gabarit (4500 tonnes) liant la Seine à l’Escault. Long de 106 km, traversant 4 régions et 10 départements le projet de canal est concu comme un outil d’aménagement du territoire
Voies Navigables de France engage la réalisation d’un canal à grand gabarit (4 500 tonnes) liant la Seine à l’Escault. Ce grand projet fait l’objet d’une procédure de partenariat Public/Privé. Pour l’assister dans la préparation de la consultation VNF, s’est entouré des assistants techniques suivants : Inexia pour les infrastructures, EDF CIH pour la gestion des systèmes hydrauliques, Sector pour la gestion des risques et AREP Ville pour les domaines urbains et architecturaux. La mission consiste à réaliser les études préliminaires complémentaires au dossier d’Utlilité Publique et à la rédaction du programe fonctionnel, qui definira le cadre de réponse des candidats au PPP.
Long de 106 km, traversant 4 régions et 10 départements le projet de canal est concu comme un outil d’aménagement du territoire.
Sa réalisation entrainera la recomposition du paysage, la mise en relation des territoires et le développement de sites d’activités économiques autour de 4 plateformes multimodales principales (Nesle, Noyon, Peronne et Marquion). Parallelement ce projet est l’occasion de repenser le développement urbain des sites tangents au tracé du nouveau canal, et plus encore sur les sites jouxtant l’ancien canal du nord qui, dégagés des contraintes d’exploitations existantes peut présenter des opportunités de développements touritiques ou résidentiels. Le programe fonctionnel identifiera les sites de projets avec le concours des collectivités locales, il spécifiera les objectifs d’aménagements des 69 ouvrages de franchissement qui devront être rétablis, les caractéristiques des écluses et les conditions d’insertion des aménagements annexes au canal.