PÔLE MULTIMODAL DE RENNES

Rennes, France | 2017 | Gare
Partager le projet

Un nuage sur la lande


  • Maîtrise d’ouvrage : SNCF Mobilités - SNCF Gares & Connexions (gare, structure du paysage construit, lien urbain Anita Conti et gare routière), SNCF Réseau (aménagements sur quais et passage souterrain), Territoires (aménagement du paysage construit et de la passerelle Anita Conti)
  • Maîtrise d’œuvre : SNCF Gares & Connexions - AREP
  • Livraison : fin 2017 livraison de la première tranche, fin 2020 livraison du pôle d’échanges dans sa totalité

Prix

  • Gare de l'année - Grand Prix des Régions 2020
Fin 2020, la gare de Rennes va se transformer en un pôle d’échanges multimodal afin d’assurer et d’organiser le doublement des flux de voyageurs lié à l’ouverture de la nouvelle ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire et la mise en service de la ligne B du métro.
Dépassant les limites d’un bâtiment unique, le nouveau pôle d’échanges de Rennes s’inscrit dans le projet urbain suivi par les architectes et urbanistes de la ZAC. La gare s’affirme comme l’une des pièces majeures d’un « paysage construit » reliant le nord et le sud par un grand mouvement de terrain enjambant les voies ferrées.
À l’interface entre le bâtiment existant et l’extrémité du parvis d’origine s’étend  ce paysage construit sur lequel pousse la lande bretonne et en haut duquel vient se poser délicatement une grande brume,

Un nuage porté par une forêt de poteaux constituant à la fois la couverture de l’extension de la gare, la façade et l’identité de la gare, de jour comme de nuit.

La création d’un volume toute hauteur entre le paysage construit et la partie existante de la gare conservée sous la toiture en ETFE, fournit un apport de lumière naturelle important sur l’ensemble des niveaux et assure une large ventilation des espaces. Cette ambiance lumineuse assure une transition entre les espaces souterrains et la gare haute. Dans ce volume, la mise en place d’un plafond en textile ajouré permet également de développer plusieurs scénarii lumière en fonction des espaces. Les matériaux mis en oeuvre sont simples et vrais : granit, bois, acier, verre clair.


L’aménagement d’une liaison optimale entre le souterrain et le métro (lignes A et B) ainsi que la création d’un accès majeur depuis le parvis bas favorisent l’accès à la gare pour les voyageurs. L'importante réorganisation du plan de circulation et de l’offre de stationnement ont permis de supprimer le trafic de transit, conforter les transports en commun/modes doux, tout en  favorisant au sud l’accès automobile.