Avec le projet Modulo Réap, AREP transforme une problématique sécuritaire en un mobilier écologique innovant issu du territoire, intégré à son environnement et adapté aux nouveaux usages urbains.

Une démarche de réemploi pour des mobiliers uniques
Pour imaginer ce projet de mobilier urbain, l’équipe projet accompagnée de RÉAP a souhaité intégrer une dimension environnementale et territoriale.
Les sites du Grand Paris étant des lieux en pleine mutation, cet angle d’approche valorise les matériaux issus des projets de déconstruction environnants et ancre ainsi le projet dans son territoire.

Trois leviers ont été identifiés :

  • Privilégier les matériaux de réemploi pour la réalisation des plugs ;
  • Recycler les gravats issus des gisements locaux (briques, terre, béton) pour la confection des socles ;
  • Choisir un ciment bas carbone dans la formulation du béton.

Le réemploi et le recyclage répondent aux enjeux actuels de gestion des déchets et de préservation des ressources. Ils permettent de passer d’une économie linéaire à l’économie circulaire afin que les déchets des uns deviennent les ressources des autres !

La palette de couleur qui en résulte dépend alors des ressources utilisées et crée ainsi des mobiliers uniques.


Expérimenté sur le parvis de la future gare du Grand Paris Express de Bobigny dans le cadre de l'appel à projet SGP - IDFM, le projet repose sur une gamme de mobilier modulaire. Sur les assises béton se greffent, selon les besoins et l'environnement divers éléments : signalétique, jeux, agrès sportifs, stationnements de vélos, parasol ou même plantes.