CAIRO MASTERPLAN

Cairo, Egypte | 2017 | Usage mixte
Partager le projet

Narratives in space


  • Client : Développeur privé
  • Design : AREP Dubaï
  • Surface totale : 1 254 000 m² 
  • Phase : Masterplan
  • Programme immobilier mixte 
Le Caire est constitué d’une infinité d’espaces, de typologies, tissant l’identité de la ville depuis des siècles. Notre projet se concentre sur quatre d’entre elles : “Kubri” / Le pont, “Midan” / La place, “Geneina” / Le jardin intime, “Zuqâq” / La ruelle.
Organisées autour d’un canal servant d’axe principal et reliant la sortie du métro El Maarad à un cinéma d’extérieur, ces typologies forment le paysage urbain du projet. En les réinterprétant, l’écriture du projet décrit une multitude de micro-espaces extérieurs confortables, en constant mouvement. Tenu par deux places à ses extrémités et disposant d’une grande variété de programmes, le canal permet d’accéder à l’ensemble du site via un réseau de rues piétonnes.

Directement connecté à l’une des plus importantes autoroutes du Caire, le site est idéalement situé à mi-chemin entre l’aéroport et l’ancienne ville islamique, quartier très touristique. Créé pour la classe moyenne vivant dans le quartier d’Héliopolis, le projet ambitionne de se positionner comme une nouvelle destination phare du paysage urbain du Caire. La diversité du programme est ainsi la clé d’un développement immobilier attractif : en plus des commerces, hôtels, logements et bureaux, le projet abrite ainsi de nombreux espaces culturels et publics. 

Tantôt juchés sur d’étroites rives, les bâtiments autour du canal amènent de l’ombre et entretiennent un rapport de proximité entre les étages et le niveau du sol. A l’inverse, le canal s’élargit par endroits, ouvrant l’espace à plus de diversité (jeux d’eaux, terrasses, jardins aquatiques, etc.). Pour passer d’une rive à l’autre, des ponts traversant des commerces sont prévus, assurant ainsi une fréquentation importante des visiteurs. Suivant la tradition du Caire, les ponts ne sont pas de simple lieu de passage, ils sont avant tout des lieux de pause, où prendre son temps, en observer la vie le long des rives du canal en contrebas.