GARE DE CARPENTRAS

Carpentras, France | 2015 | Gare
Partager le projet

Une nouvelle gare TER intermodale

  • Maîtrise d'ouvrage : SNCF Gares & Connexions (Agence Gares Méditerranée) 
  • Conduite d’opération : Parvis 
  • Maîtrise d’œuvre générale : SNCF Gares & Connexions (Agence Gares Méditerranée) Armelle Fabry
  • Pôle conception et réalisation : AREP Etienne Tricaud, Pierre Amic
  • Etude de faisabilité : AREP Ville
  • Livraison : 2015

Prix

  • 2015 - Grand Prix du Bâtiment durable en Vaucluse - Catégorie Innovation industrielle, audace technique
Création d'une nouvelle gare intermodale dans le cadre de la réouverture de la ligne ferroviaire Avignon - Carpentras.
La conception de la gare de Carpentras s’appuie sur plusieurs principes fondateurs :
- placer le piéton au cœur d’un dispositif d’aménagement lisible et fonctionnel, qui s’inscrit harmonieusement dans le tissu urbain,
- favoriser l’intermodalité en tant que point d’articulation entre les modes de transport,
- répondre à des exigences de fonctionnement intrinsèques tout en développant des espaces confortables pour le voyageur.

Le bâtiment gare est composé de volumes simples assemblés, qui correspondent aux deux éléments majeurs du programme : les services de la gare routière et ceux de la gare SNCF mis en relation par un hall central vitré et lumineux appelé hall d’hiver.
Ces volumes sont unifiés par une toiture végétalisée commune et de larges auvents et marquises. Les marquises périphériques au vitrage sérigraphié invitent le voyageur ou le citadin à pénétrer dans le pôle d’échanges. L’auvent “côté transport”, plus large et plus haut, abrite une large galerie, lien entre gare routière et gare ferroviaire. Les différentes liaisons extérieures sont largement dimensionnées de façon à permettre des déplacements aisés et confortables entre les deux gares d’une part, entre le “dispositif gare” et le parvis urbain d’autre part. La juxtaposition des deux halls, l’un ouvert (la galerie), l’autre clos (le hall d’hiver), contribue à une gestion efficace des différentiels de flux et d’occupation de la gare, en permettant une offre capacitaire adaptée aux effets de flux pendulaires toute l’année et des pics de fréquentation estivaux. L’appareil de façade composé de pierres naturelles issues d’une carrière locale, ancre la gare au sol grâce à ses proportions équilibrées et régulières. La lumière joue avec l’ensemble des éléments architectoniques mis en œuvre offrant ombres portées, transparences et tracés lumineux.
La juste proportion entre les façades largement vitrées et la forte inertie des parties pleines contribuent au confort thermique à l’intérieur des locaux. Les persiennes fixées à la structure sont orientées de façon à augmenter les zones ombragées et minimiser les rayonnements secondaires en été. Cette configuration offre ainsi la possibilité d’une utilisation de la lumière naturelle sans subir les effets négatifs de surchauffe dû à l’ensoleillement.

>> Consulter la VIDEO : Prises de vues aériennes par drone et montage vidéo réalisés par product-air.fr
Un projet qui illustre les savoir-faire du Groupe AREP : de l’émergence, avec les études urbaines qui ont permis de justifier le déplacement et l'implantation nouvelle de la gare, à la qualité du bâtiment mis au point par les équipes architectes - ingénieurs, en passant par le soin apporté aux relations entre les modes de transport Philippe Druesne, dir. adjoint des opérations, dir. du pôle régions