LORIENT BRETAGNE SUD

Lorient, France | 2015 | Gare
Partager le projet
Une liaison urbaine au coeur de l'intermodalité

  • Maîtrise d’ouvrage : SNCF Gares & Connexions, SNCF Réseau, Lorient Agglomération
  • Maîtrise d’œuvre : AREP / J.M. Duthilleul, E. Tricaud
  • Bureau d’études structure et façades : H.D.A. Hugh Dutton et associés
  • Entreprises clos couvert  Charpente bois et structures métalliques: Mathis et Baudin Châteauneuf / Façades : A.C.M.L. /
    Fondations et structures béton : S.R.B.
  • Livraison : mai 2017
La nouvelle gare de Lorient Bretagne Sud répond à deux objectifs : un objectif transport avec la transformation profonde du site gare et de ses dispositifs pour être en capacité d’accueillir confortablement plus de deux millions de voyageurs en 2020 (et 3 millions après 2030), et la volonté de positionner la gare comme espace public majeur du futur quartier Lorient Odyssée, quinze hectares où se mêleront commerces, bureaux et logements.

Lieu de convergence des mobilités, la gare fédère les dispositifs intermodaux et organise les parcours sur son site entre les modes de transports, grâce entre autres à une passerelle surplombant le réseau ferroviaire, nouveau lien piétonnier entre les quartiers nord et sud.

D’abord conçue autour de cette fonctionnalité transport, elle doit permettre l’intelligibilité spatiale des lieux, une transparence intrinsèque et vers la ville, pour que le voyageur ou le lorientais se repère et se sente en sécurité dans un lieu très fréquenté, propice à l’accueil du « vivre ensemble ».


Un dispositif multimodal ouvert sur la ville

Vidéo le projet de la gare de Lorient Bretagne Sud par AREP
© AREP 2017 / Réalisation Grzegorz Tomczak , musique Sylvain Legeai et Alexandre Barberon

Une identité lorientaise affirmée

Parallèlement, l’identité du bâtiment voyageur et des éléments constitutifs du pôle d’échanges - la passerelle, l’accès secondaire, les estacades des circulations verticales, les abris de quais et de la gare routière - puisent leurs racines dans le vocabulaire architectural lorientais, à la fois marin et terrestre :
- Terrestre dans son emprunt au patrimoine de la ville principalement en référence à la période de la Reconstruction : des pare-soleil béton sur la façade du BV assortis à une couleur en second plan ; de la pierre et du granit au sol.
- Métaphore marine dans la forme et les matériaux, avec la mise en œuvre d’un édifice principal « remarquable », grand vaisseau accessible depuis les quais par sa passerelle, tel un embarcadère, et la présence forte du bois dans les éléments principaux structurels et les parements de l’ensemble des constructions. Garde-corps et pièces d’assemblage en acier empruntent le vocabulaire des éléments d’accastillages.

Une synthèse entre son histoire navale, la modernité de son bâti et l’exploration de nouveaux matériaux et de techniques de pointe:

- le bois en lamellé-collé pour la structure ;

- le lattis bois pour le plafond concave comme un rappel de pont inversé d’un yacht à voile ;

- les sols, en asphalte brossé, clouté, quartzé, pour le hall, en platelage bois pour les coursives et passerelles ;

- le béton de façade haute performance des brise-soleil de la façade sud ;

- un mur rideau vitré légèrement courbe pour la façade nord.

Dernière actualité

Lorient Bretagne Sud, inauguration officielle de la gare
2017.05.23
La nouvelle gare de Lorient a été inaugurée ce samedi 20 mai 2017. Etienne Tricaud, Architecte-Ingénieur et Président d’AREP a présenté le projet à Jean-Yves Le Drian, Président de la région Bretagne -aujourd'hui ministre des Affaires étrangères- et à Norbert Métairie, Maire de Lorient.